Souvenir des débuts…

Bonjour à tous,

En cette matinée froide et grise voici une petite vidéo pleine de chaleur et de beaux souvenirs.Voici donc une vidéo tournée en mai 2011 lors de la Quinzaine du livre français à Buenos Aires avec nos compagnons de ELoisa Cartonera.

La vidéo est ici : http://vimeo.com/user21506698/videos

La réalisation et le montage ont été réalisées par Soufiane Bourass. Merci à lui et merci à vous de nous soutenir depuis plus de deux ans maintenant !

A très bientôt pour de nouvelles nouvelles ;-)

Kartonialement.

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Présentation de l’anthologie de soutien "Le Village"

Bonjour à tous,

Ce samedi 2 novembre 2013, à partir de 20h30, au Café Lecture Les Augustes nous présenterons l’anthologie de soutien aux sans-abris de la place de Jaude "Le Village".

Affiche de présentation "le Village" samedi 2 novembre aux Augustes

Affiche de présentation "le Village" samedi 2 novembre aux Augustes

Nous présenterons ainsi la démarche en expliquant pourquoi nous avons décidé d’agir. Nous présenterons les auteurs qui ont participé et nous ferons quelques lectures de leurs textes.

Enfin, nous ferons un constat de la situation actuelle et échangerons sur cette réalité qui nous touche tous de près ou de loin : l’exclusion sociale.

Nous espérons vous voir nombreux à nos côtés samedi. En attendant portez vous bien et n’oubliez pas de rêver…

Kartonialement.

Cephisa.

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Biennale Internationale du Livre de Pernambouc (Olinda, Brésil)

Bonjour à tous,

Andreia Joana Silva est depuis trois jours maintenant à Olinda (Brésil) afin d’y représenter le mouvement cartonero et tout particulièrement Cephisa Cartonera, à la Biennale Internationale du Livre de Pernambouc.

Cephisa Cartonera sur TV Globo !

Elle remettra ce soir (17h heure locale, 22h en France), avec la présence de Nikolas Duracka en visio conférence, le premier Prix du Premier Concours International de Littérature Cartonera à Fabio Andrade pour son magnifique conte "Prodigo/Prodigue" publié pour l’occasion en version bilingue (Portugais, Français).

Prodigue - Fabio Andrade

Prodigue – Fabio Andrade

Cephisa Cartonera et Fabio Andrade sur le site de la Biennale

 

Ce livre, publié par Cephisa Cartonera et traduit par Babel Cartonera (avec la collaboration de Andreia Joana Silva) a été confectionné par les membres de la coopérative ASNOV et Severina Catadora (Garanhuns) dont nous vous parlions il y a quelques jours. La majeure partie de la recette des ventes (au brésil et en France) reviendra à ces travailleurs dans une collaboration internationale et solidaire.

Les membres de Severina Catadora avec Nikolas Duracka et Andreia Joana Silva à Garanhuns en juillet

Les membres de Severina Catadora avec Nikolas Duracka et Andreia Joana Silva à Garanhuns en juillet

Merci à tous ceux qui nous suivent car vous êtes de plus en plus nombreux et n’oubliez pas : "Il n’ y a pas de kartonera sans rêves…"

Kartonialement ;-)

 

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Biennale du Livre de Pernambouc (Brazil)

1235509_10151928719749297_1878727688_n

 

Andreia s’envole aujourd’hui direction Olinda pour la Biennale du Livre de Pernambouc (Brazil) du 4 au 13 octobre.

Elle remettra le Premier Prix International de Littérature Cartonera à Fábio Cavalcante de Andrade pour le conte “Pródigo” traduit par Babel Cartonera, fabriqué par Severina Catadora et publié par Cephisa Cartonera en version bilingue (Portugais/Français).

Merci à la la biennale du livre de Pernambouc, à la FUNDARPE, à l’Université Blaise Pascal, a nos amis de Babel Cartonera, aux travailleuses de Severina Catadora et bien sur à tous les auteurs qui ont participé au concours.

Kartonialement !

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Le village (Suite)

Malheureusement, puisque la situation des exclus de la place de Jaude, relogés temporairement rue Anatole France (Clermont-Ferrand), ne s’arrange pas, nous continuons à les soutenirs. Ainsi, nous avons déjà récolté plus de 120 euros avec la vente des livres et continuons a nous rendre au centre Anatole France afin de faire des ateliers de fabrication avec les enfants.

579088_468189769954768_1341767747_n

Nous présenterons le travail effectué a cette occasion le 2 novembre au Café Lecture Les Augustes. En espérant vous y voir nombreux !

Kartonialement

1 commentaire

Classé dans Les nouvelles

Mobilisation pour les exclus de Clermont-Ferrand

Bonjour à tous,

J’ai décidé de ne pas rester les bras croisés et d’agir, à ma manière, afin de participer à l’élan de solidarité autour des exclus de la place de Jaude. Je considère que de ne rien faire serait un acte de déni d’humanité et de solidarité.

En tant que président de Cephisa Cartonera j’ai l’intime conviction qu’il est de notre devoir de soutenir les familles exclus de la place de Jaude et de participer humblement à la mobilisation.

Ainsi nous désirons mobiliser les écrivains et journalistes de la région prêts à collaborer avec nous et à écrire un texte concernant l’exclusion sociale (peu importe la forme).
Les textes seront ensuite réunis dans un recueil qui sera fabriqué sur place (à la manière de nos ateliers de fabrication de livres en carton), avec les sans abris, et vendu au profit de l’action.

Je crois que cette démarche pourrait contribuer à la recherche d’autonomisation de ces familles et pourrait peut être permettre d’amorcer un projet plus vaste qui leur permettrait de retrouver la dignité par l’activité.
Je crois aussi que notre rôle, en tant qu’écrivain, doit redevenir celui de porteur des maux de la société, porteur des mots de la nécessité.

Pour les écrivains intéressés, et pour tout autre information, merci de nous écrire à cette adresse : cephisacartonera@gmail.com

Merci de votre soutien.
Nicolas Duracka, Président de Cephisa Cartonera.

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

La belle histoire de Severina Catadora et du premier concours international cartonero

Comme vous le savez maintenant, nous étions au Brésil cet été pour le festival de Guaranhuns. Vous vous imaginez bien que nous avons fait des rencontres incroyables et que nous avons partagé des moments fabuleux avec les brésiliens et les amis cartoneros venus de tout le continent.

Mais nous aimerions vous parler d’une rencontre en particulier. Celle faite avec les femmes de Severina Catadora.
En effet, le mercredi 24 juillet au matin, notre compagnon Wellington de Melo, un poète talentueux et d’une grande humilité, nous a conduit à la coopérative de collecteurs de carton, dans un quartier excentré de la ville de Guaranhuns. Nous sommes arrivé dans ce que nous pourrions appeler communément une décharge, au milieu de laquelle nous attendait quelques femmes, un vieil homme et un jeune enfant. Elles nous ont conduit jusqu’a un petit local, au fond de la décharge où deux d’entre elles étaient en train de faire cela :

IMG_00000032

 

 

IMG_00000035

 

Ce sont dix huit personnes qui travaillent dans cette coopérative. Essentiellement des femmes. Ils gagnent, pour collecter le carton et les détritus de la ville, les trier et les revendre pour le recyclage, 350 reais en moyenne par mois. Soit pratiquement 120 euros par mois et par personne.

L’idée de Severina Catadora est donc d’acheter du carton à la coopérative, fournir tout le matériel nécessaire à la fabrication des livres, et demander aux travailleurs de produire quelques dizaines de livres que nous vendrions durant le festival.

IMG_00000033

 

IMG_00000040

 

P1050708

Ainsi, durant les deux semaines du festival nous avons pu vendre plus de 50 livres au profit des travailleurs de la coopérative et augmenter de plus de 5% leur salaire mensuel. Alors, a surgit une autre idée de nos petites têtes qui arrivent a tourner rond lorsque elles sont bien entourés, aller plus loin et faire venir ces livres en France.
Voilà comment est né le Premier Concours de Littérature Cartonera pour les jeunes auteur du Pernambouc. Ce concours, lancé à Recife, a pour but de récompensé la meilleure nouvelle parmi toutes celles reçues durant le mois d’août puis d’en faire une traduction au français (publication bilingue). Les livres seront ensuite produits par les travailleurs de la coopérative. Nous leurs achèterons plus de 200 livres afin d’en vendre une partie à la Biennale du Livre du Pernambouc à Recife (du 4 au 13 octobre) et d’en ramener une autre partie en France. Ainsi, nous allons débuter une pérennisation de la collaboration afin de permettre, petit à petit, à la coopérative et ses travailleurs de diversifier leur activité et ainsi prétendre à un niveau de rémunération plus décent.
Commencer à réserver vos livres dès maintenant !

P1050453

P1050463

 

Kartonialement !

1 commentaire

Classé dans Les nouvelles