Archives de Tag: Eloisa Cartonera

Souvenir des débuts…

Bonjour à tous,

En cette matinée froide et grise voici une petite vidéo pleine de chaleur et de beaux souvenirs.Voici donc une vidéo tournée en mai 2011 lors de la Quinzaine du livre français à Buenos Aires avec nos compagnons de ELoisa Cartonera.

La vidéo est ici : http://vimeo.com/user21506698/videos

La réalisation et le montage ont été réalisées par Soufiane Bourass. Merci à lui et merci à vous de nous soutenir depuis plus de deux ans maintenant !

A très bientôt pour de nouvelles nouvelles 😉

Kartonialement.

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Eloisa Cartonera en France

Nikolas Duracka sera présent pour la cérémonie de remise du Grand Prix Prince Claus à la coopérative « mère » ELOISA CARTONERA au palais royal d’Amsterdam les 11 et 12 décembre 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, il reviendra en France avec Washington Cucurto, Maria Gomez et Alejandro Miranda pour le « Tour Cartonero ». Nous serons présent à Paris, Clermont-Ferrand, Madrid etc…

Si vous voulez rencontrer les fondateurs du mouvement cartonero en décembre ou janvier, n’hésitez pas à nous contacter : cephisacartonera@gmail.com

Kartonialement !

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Le Grand Prix Prince Claus pour Eloisa Cartonera

Le Grand Prix 2012 de la Fondation Prince Claus a été attribué à Eloísa Cartonera !!!

Les Prix Prince Claus récompensent des réalisations exceptionnelles dans le domaine de la culture et du développement.

Ces Prix sont attribués chaque année à des personnes individuelles, des groupes, des organismes ou des institutions dont les actions culturelles ont un effet positif sur le développement de la société qui est la leur. La Fondation Prince Claus attirent l’attention sur d’importantes réalisations dans des régions où les besoins culturels ne sont pas satisfaits ou sont sujets à restriction et où l’expression culturelle, la production créatrice et le patrimoine culturel ne peuvent se développer – ou très peu – faute de moyens.

La Fondation Prince Claus rend hommage à Eloísa Cartonera pour sa « création de beauté », pour la stimulation intellectuelle et les revenus qu’elle génère pour de nombreuses personnes dans un contexte de crise financière et de pauvreté. Elle lui rend hommage pour l’invention et la mise en place d’un modèle durable de production culturelle artisanale qui contredit le paradigme néo-libéral ; pour sa mise en évidence de l’importance de la narration et pour la création d’une plate-forme de littérature latino-américaine qui allie les aspects manuels et intellectuels de la production de connaissances ; pour avoir redonné vie au concept de coopérative qui stimule les liens, les valeurs, la responsabilité et le respect mutuel ; pour sa démocratisation de la littérature en atteignant des lecteurs ignorés des éditeurs traditionnels, et enfin pour avoir transformé cet objet inaccessible qu’était le livre en une source de plaisir, de connaissance et de développement de soi largement abordable.
Cette récompense est une formidable reconnaissance pour l’ensemble du travail effectué par Eloisa Cartonera depuis plus de dix ans et une légitimation du mouvement international des cartoneras auquel participe Cephisa Cartonera.

Poster un commentaire

Classé dans Les nouvelles

Collaboration avec Eloisa Cartonera !

 

En mai 2011 Cephisa Cartonera a eu l’immense honneur d’être invitée par l’ambassade de France en Argentine et le gouvernement de la ville de Buenos Aires à participer à la première semaine du livre français dans le cadre du projet TANDEM.

Ce fût l’occasion pour nous de présenter notre travail et de travailler en collaboration avec la « madre cartonera » Eloisa. Née à Buenos Aires en 2003 sous l’impulsion de l’écrivain Washington Cucurto et de l’artiste plasticien Javier Barilaro, Eloisa Cartonera fût la première « cartonera » du monde. C’est donc avec honneur et amitié que nous avons publié avec cette dernière l’oeuvre blingue « La Primera Navidad de Papa Noel » traduite de l’oeuvre d’Emilie Giraudet par Hélène Jouhanneau et Margarita Vega.

Cette publication Eloisa/Cephisa à donné lieu à des ateliers de création de livres en carton avec les enfants de Buenos Aires et renforcé les liens entre la mère « cartonera » et sa petite soeur française.

1 commentaire

Classé dans Les nouvelles